VALLON DES PINS
Collège
MARSEILLE
 

La 5ème Sciences à la Faculté St Charles

samedi 1er janvier 2011, par Catherine Fuchs

Le 25 novembre, les 5ème 3 ont participé à des ateliers consacrés à l’environnement à la maison des Sciences.

La pollution lumineuse, c’est-à-dire la présence anormale ou bien gênante de trop de lumière, a beaucoup de conséquences sur les fleurs (leur cycles de vie), les animaux (disparitions), la fonge(les champignons).

Les pollutions sonores : c’est l’ensemble des nuisances sonores provoquées par différentes sources dont les conséquences peuvent avoir des répercussions sur la santé, la qualité de vie et le fonctionnement des écosystèmes.

Yousra Mohamed-Ahamada et Hivder Polat

_____________________________________________

Faculté St Charles/maison des sciences

Pour le premier atelier, on est allés dans un laboratoire on a fait une expérience avec de la menthe et des daphnies. La première fois on a pris des daphnies et pas beaucoup de sirop : les daphnies mouraient en 5 minutes. La deuxième fois, il y avait des daphnies, des larves de moustiques et beaucoup de sirop. 0n a vu que les daphnies mouraient rapidement mais les larves survivaient un moment avant de mourir.
Dans le deuxième atelier, on a testé l’air de Marseille pour savoir s’il est pollué et il n’a pas été très pollué. Durant l’activité, on a vu que l’oreille de l’homme n’entend pas les sons supérieurs à 20000 hertz alors que les animaux peuvent percevoir jusqu’à 70000 hertz. On a testé beaucoup de sons graves. On nous a dit que les chauves souris se dirigent grâce aux ultrasons.
Dans l’activité 3, on a vu comment on mesure la température, le vent et la pression atmosphérique, et on a vu que la foudre est constituée d’électricité. Il y avait une station et on a vu de quels instruments elle est équipée : anémomètre, thermomètres, hygromètre et baromètre. Le thermomètre mesure la température, l’hygromètre mesure le taux d’humidité, l’anémomètre mesure la densité au vent et le baromètre mesure la pression atmosphérique.

Adel Debbache et Ali Kharbega

_____________________________________

Faculté des science de St Charles

Nous sommes allés à la faculté St Charles le 25 novembre à la maison des sciences pour étudier l’environnement et la pollution :
- sonore
- atmosphérique
- environnementale
nous étions séparés en 3 ateliers.
Premier atelier : on a fait des expériences sur les daphnies et sur les larves de moustiques. Nous avons mis des daphnies plus une larve de moustique dans 2 tubes à essai de différentes concentration de sirop de menthe pour tester la résistance des daphnie set de la larve de moustique.

Deuxième atelier : on a fait des expériences sur le son et la lumière.
Nous avons allumé un instrument de mesure de son : un sonomètre. Nous sommes montés jusqu’à 1700 hertz. A 1700 hertz,les adultes n’entendent plus le son et les enfants l’entendent un peu . Nous avons allumé un luxmètre pour mesurer la lumière.

Troisième atelier : nous avons utilisé trois Becher dans le 1er, il y avait de l’eau solide avec un thermomètre qui prenait la température de l’eau . Dans le 2ème, il y avait de l’eau chaude . Dans le 3ème, il y avait de l’eau gazeuse.

Nous avons aimé les deux derniers ateliers mais pas le premier .

Célia Aissani, Célia Clio et Leslie Gozzi

_____________________________________________

Sortie du 25 novembre à la faculté St Charles.

Le Jeudi 25 novembre,nous sommes allés à la faculté St Charles plus précisément à la Maison de sciences avec : Mlle Zeng, Mme Coulomb et nos professeurs:M .Bonnet et M .Dremaza. On était séparés en 3 petits groupes de cinq élèves et un professeur. Il y avait 3 ateliers.

Le premier atelier que nous avons eu était sur l’environnement en général et la station météorologique : Comment se produisent le vent,les orages,la pluie etc...On a aussi vu qu’on mesure la pluie avec un pluviomètre,le vent avec un anémomètre,la température avec un thermomètre et la lumière avec un luxmètre.

Pour le deuxième atelier,nous sommes partis avec un professeur dans un laboratoire et nous avons fait des expériences avec des daphnies et des larves de moustiques. Dans un petit Becher, nous avons mis les daphnies avec un peu de sirop de menthe : on a vu que les daphnies mouraient .

Pour le troisième atelier, nous avons travaillé sur la pollution sonore et lumineuse. La dame nous a fait écouter des sons graves et aigus, elle nous a dit que l’homme pouvait entendre jusqu’à 20 000 hertz. On a mesuré la lumière grâce à un luxmètre . On a aussi mesuré le son grâce à un sonomètre.
Et nous sommes partis à 17h00.

Nous avons aimé cette sortie car nous avons appris un grand nombre de choses.

Sabrina Ghouti et Aaya Merabet

____________________________________________

Sur la pollution sonore, on nous a expliqué qu’en vieillissant on entend moins de sons. Si on écoute de la musique trop fort on peut devenir sourd.
La pollution atmosphérique : on a observé des daphnies à la loupe binoculaire l’air pris dans les rues de Marseille on a vu qu’il devenait rose quand on mettait du gaz (NO2 dioxyde d’azote).

Dans le 3ème atelier on nous a dit qu’on pouvait mesurer la température de l’air, l’orage, la pluie ; quand on frotte très fort une règle en plastique sur un pull et quand on la met sur les cheveux cela crée de l’électricité statique (qui fait se dresser les cheveux sur la tête).

On a tout aimé en particulier les expériences (la pollution atmosphérique ) et quand elle nous a expliqué comment il pleut, comment il neige. Cela nous a permis d’apprendre des choses .

MELISSA ATICHE
AMINA TERBAG

_________________________________________

Faculté St Charles/maison des sciences

Le jeudi 25 novembre 2010 de 14h00 à 17h00, nous sommes allés à la Faculté St Charles plus précisément à la maison des sciences pour nous informer sur l’environnement et les pollutions. Nous avons travaillé avec 3 professeurs ou étudiants de thèse.
Avec ces professeurs, nous avons travaillé sur 3 types de pollutions :
la pollution sonore (le bruit)
la pollution lumineuse (lumière)
la pollution atmosphérique (air)
la pollution sur l’environnement général

Dans le premier atelier, nous avons travaillé sur la pollution sonore et lumineuse. Sur la pollution sonore nous avons appris que les êtres humains entendent jusqu’à environ 20000 hertz. Les chiens entendent environ 40000 hertz. En conclusion l’audition des animaux est meilleure que celle des hommes.
Sur la pollution, nous avons appris que certains animaux n’arrivent pas à dormir la nuit (ex : le pigeon) dans les villes très éclairées.

Dans le deuxième atelier nous avons appris qu’on respire de l’oxygène qui se transforme en dioxyde de carbone en expirant. Nous avons fait des expériences avec des daphnies. Nous avons mis des daphnies dans un tube à essai puis nous avons
mis une petite quantité de sirop de menthe. On a constaté que les daphnies ne mouraient pas. Ensuite nous avons fait la même expérience avec une plus grosse quantité de sirop de menthe. On constate que les daphnies meurent.

Dans le troisième atelier, nous avons fait des expériences sur l’environnement. Nous avons appris ce qu’est une station météo et à quoi servent les différents éléments :
la girouette qui permet de connaître la direction du vent.
l’anémomètre pour mesurer sa force.
l’hygromètre pour mesurer le degré d’humidité de l’air.
Le thermomètre pour mesurer la température.
Nous avons aimé faire les expériences, nous avons appris du vocabulaire.

Sarah Sliti, Myriam Sadelli et Jennifer Kadri

 
Collège VALLON DES PINS – Bd. du Bosphore - 13344 MARSEILLE – Responsable de publication : Hervé COUTURIER
Dernière mise à jour : mercredi 1er juillet 2020 – Tous droits réservés © 2008-2020, Académie d'Aix-Marseille